Biomasse

(bois et résidus)

Plusieurs solutions s’offrent au consommateur :


Bûches

Plaquettes forestières

Granulés

Investissement

Coût d’exploitation

Emission

Autonomie

Capacité de chauffage principal

Poêle à bois

+

++

+++

+

+

Insert à bois

++

++

+++

+

+

Poêle de masse

+++++

++

++

+++

+++

Poêle et insert à granulés

+++

+++

+

+++

++

Poêle et insert bouilleur

+++

+

+++

+

+++

Chaudière manuelle à combustion montante

+++

++

+++

++

++++

Chaudière manuelle à combustion inversée

++++

++

++

+++

++++

Chaudière à granulés

++++

+++

+

+++++

+++++

Chaudière à plaquettes

+++++

+

++

+++++

+++++

* source Qualit’Enr


biomasse-buche-kwb_couleur_04_02

Chaudière à Bûches

Le combustible est : du bois sec (taux d’humidité de l’ordre de 20%), l’essence de bois n’ayant pas d’importance si la chaudière est équipée d’une sonde lambda*. Les essences les plus recommandées sont le chêne et l’acacia en raison de leurs densités.

Le rendement : 85 à 94% (si combustion inversée avec sonde lambda*).

Un ballon tampon est nécessaire pour assurer un fonctionnement optimal de la chaudière (pleine puissance) et stocker l’excédent de la chaleur dans le ballon (augmentation de l’autonomie).


La contrainte du chauffage à bois est importante (coupe du bois, séchage de 18 mois, chargement et entretien) et ce système est à recommander pour un consommateur « averti » et résidant à priori en campagne.

 *Sonde lambda :
La combustion optimale de divers combustibles nécessite une quantité d’oxygène différente selon l’essence.
La régulation lambda définit un certain rapport air-combustible pour un combustible donné. Une régulation lambda saisit la valeur lambda effective par le biais d’une sonde et modifie l’alimentation en air, de manière à obtenir la consigne définie.


chaudiere-plaquette-forestiere-couleur

Chaudière à Plaquettes Forestières

Le combustible est du bois déchiqueté obtenu à partir du déchiquetage d’arbres, de branches, de bocages ou de sous-produits de l’industrie du bois, dont l’hygrométrie doit se situer entre 25 et 30%.

Le rendement est de 85 à 95%.

L’alimentation se fait en vrac dans un silo et à l’aide d’un transfert par vis sans fin vers la chaudière.

Cette solution est à réserver aux installations dont les besoins thermiques sont de plus de 40 KW.
Il s’agit du combustible le moins cher sur le marché et de l’investissement le plus élevé dans le domaine de la biomasse.


Chaudière à Granulés

Les combustibles sont des granulés ou pellets fabriqués à base de sciure de bois naturelle compressée. L’hygrométrie des granulés est inférieure ou égale à 8%. Ce combustible est vendu certifié et normé en Europe.

L’alimentation se fait en vrac dans un silo, et à l’aide d’un transfert par vis sans fin ou d’un transport pneumatique vers la chaudière.
Il est envisageable de remplir sa chaudière avec des sacs de 10 à 18kg, sachant que cette solution (réserve de 300kg) reste évolutive pour aller vers un  stockage plus important et automatisé, le prix du granulé étant plus avantageux livré en grande quantité. L’idéal est de prévoir un silo pour les granulés.

Le rendement est de 85 à 95%.

Nous pourrons vous faire un bilan de consommation approximatif qui vous aidera à faire le choix entre le silo ou les sacs.

chaudiere-volcan26.05.2014

*Dans une chaudière à foyer volcan, le combustible est amené par le bas dans un creuset au moyen d’une vis d’alimentation et poussé vers le haut. Une partie de l’air de combustion alimente le creuset sous forme d’air primaire. Arrivé dans ce creuset, le combustible est séché, il subit une décomposition par pyrolyse et il se gazéifie. La phase finale de combustion des gaz se déroule dans la chambre de postcombustion par alimentation en air secondaire.

KWB-logo-solutions-nature

Caroline frankBiomasse