Ventilation

Zehnder_Logo_4c_25mm_Print

Simple flux

C’est le système le plus simple et employé le plus souvent dans l’habitat individuel :

Des entrées d’air sont placées au niveau des fenêtres dans des pièces à vivre (chambres, salon, séjour, etc).

Les bouches d’extraction d’air (de débit constant) sont placées au niveau des pièces humides (cuisine, SDB, WC, buanderie) et sont reliées à un groupe d’extraction motorisé installé généralement dans les combles.


Le débit d’air peut être régulé en fonction du degré d’humidité de l’air par l’installation d’une VMC dite « hygrorégrable » de type A ou B (le débit d’air s’adapte en fonction de l’humidité extérieure et/ou intérieure).

Type A : les bouches d’entrées d’air sont classiques, et l’extraction est hygroréglable en fonction de l’humidité intérieure).

Type B : les bouches d’entrées d’air et d’extraction modulent le débit en fonction de l’hygrométrie extérieure et intérieure.

 

Ventilation-simple-flux-solution-nature


Double flux

Ventilation-double-flux-solution-nature

Son principe est de réchauffer l’air neuf introduit dans le logement en récupérant deux tiers de la chaleur évacuée. Le dispositif aspire l’air chaud des pièces techniques (cuisine, WC, SDB) et le rejette à l’extérieur après être passé à travers un échangeur de chaleur dans lequel on fait circuler en sens inverse de l’air neuf et froid aspiré de l’extérieur.

Cet air réchauffé dans l’échangeur est insufflé dans les pièces de confort (Séjour, chambres).


A noter que la VMC double flux n’est pas un système de chauffage mais que cela peut améliorer le confort de la maison en répartissant mieux la chaleur pièce par pièce.

Caroline frankVentilation